La sentence est tombée,

on peut parler de sentence car elle est une punition pour vous comme pour nous.Rouvrir en terrasse,çà implique d’acheter de quoi couvrir et chauffer celle-ci.Les investissements ne sont pas financièrement d’actualité.Alors plutôt que de vous recevoir en conditions « camping » nous attendrons le temps imposé par nos «charmants»ministres.

Certains de nos collègues choisiront de rouvrir le 1er mai et chacun a tout à fait le droit de choisir ce qui est le mieux pour lui.Certains nous trouverons peut-être frileux mais je l’espère ne nous en voudrons pas.

Nous vous proposerons un menu à emporter pour le week-end de fête des mères.

Merci pour votre compréhension et votre confiance.

Dans l’impatience de vous revoir.Sophie et Christian.